Le body chéri

Nov 4, 2018 | 0 commentaires

Je t’aime, moi non plus.

Voilà au moins 2 ans que mon cœur s’est arrêté sur les bodies.

J’ai, d’abord, commencé par en acheter dans le commerce. Mais en les portant, je trouvais toujours quelque chose à redire : col trop serré, trop décolleté dans le dos, pas confortable…

Alors, je me suis dit que j’allai les dessiner moi-même.

Je ne les voyais pas spécialement comme une pièce de lingerie. Juste comme des modèles que je pouvais porter simplement avec mes jeans ou qui se glisseraient facilement sous mes tee-shirts en hiver.

J’ai commencé par faire un basic, hyper moulant, limite 2ème peau. Trop fière de moi en ce qui concerne la mesure de l’entrejambe, il était vraiment fait sur-mesure. Par contre, j’avais quelque modification à faire au niveau de l’encolure. Sinon il était parfait.

Et puis sont venus d’autres projets. Ils se sont greffés à mon emploi du temps un peu archi blindé et j’ai du mettre de côté le body en ne le perdant pas de mon esprit.

Je me suis, d’ailleurs, basée dessus pour me créer un maillot de bain l’été suivant.

Time to work!

Au début de l’aventure de la boutique, je me suis fait une petite liste de patrons que je voulais voir naître. Et j’ai, tout de suite, repensé au body.

Lorsqu’il a été temps de m’y consacrer, j’ai fait maints essais. Aucun ne m’allait. J’envisageais tant de choses que je désespérais de ne pas trouver le détail qui faisait mouche.

Il a été question de torsade de tissus au dos, de manches chauve-souris, de cache cœur inversé, d’encolure danseuse, de jeux de pièces entre elles qui faisaient de lui une pièce à part entière, prêt à se soumettre aux envies de la femme, chaque matin où elle aurait voulu le porter.

Et puis un jour, dans un magasin, j’ai surpris une discussion où il était question de confort lorsque l’on porte un body et je me suis dit que la clé était là.

J’ai, alors, continué à chercher et imaginé des méthodes pour que les pressions entre les jambes ne soient plus les malvenues.

Voilà pourquoi je voulais une solution plus confortable et trouvé un endroit sur la pièce qui permette de s’ouvrir facilement.

Fermeture éclair, bouton, ruban… Aucun système n’était vraiment pratique, ni rapide. Et il fallait trouver un moyen pour éviter de mettre 15 minutes à se rhabiller.

Les agrafes m’ont paru être finalement les meilleures alliées car elles étaient déjà assimilées à la lingerie et étaient les plus faciles du monde à utiliser.

J’ai, toujours, voulu laisser le choix à la future couturière de s’approprier le modèle en lui proposant une pièce qui lui appartienne et lui ressemble complètement. Voilà pourquoi il était évident de proposer 3 bas différents.

Pour ce qui était du haut, gardant toujours mon idée de body « apparent », et non pas comme un sous-vêtement, j’ai créé un simple tee-shirt. Ne voulant pas totalement amener l’image de mon body au même niveau qu’un tee-shirt basique, je lui ai créé différentes manches qui restent dans la lignée de mon idée, celle de laisser le choix à la couturière.

En faisant mes prototypes, je me suis amusée à insérer des éléments tels que les passepoils ou rubans de dentelles comme nous pourrions, nous couturières, le faire pour un vêtement ordinaire.

J’ai, aussi, utilisé de la dentelle à la place du tissu pour voir si cette option était compatible et j’ai été plus que ravie de constater que c’était le cas.

Les tissus utilisés

Pour les versions finales, celles que vous verrez dans la boutique, j’ai utilisé des superbes jerseys qui m’ont confirmé que le patron était tout à fait viable voire définitivement abouti.

Ces magnifiques tissus viennent de la boutique Les filles à pois. Lorsque Delphine m’a contacté, elle a été d’une gentillesse incroyable, son aide et ses conseils m’ont été très précieux pour choisir les tissus qui deviendraient miens. Les trois qui viennent de sa boutique ont tous une qualité impeccable, et ce n’est pas parce que nous sommes désormais affiliées, que je vous dis tout ça. Ils ont une épaisseur et une tenue parfaite, à croire qu’ils étaient vraiment faits pour s’accorder au patron. (Je vous mets les références en fin d’article.)

En plus, la bonne nouvelle c’est que Les filles à pois proposent plein de jerseys et de tissus extensibles. Je vous assure que le choix est difficile.

 

Désormais, entre les prototypes et les versions finales, j’ai dans mes placards une dizaine de bodies de toutes formes. Les coudre était tellement rapide que je ne pouvais pas m’en empêcher.
Le plus difficile pour moi, maintenant, est de devoir faire mon choix le matin. Si ce n’était pas complètement stupide, je serai presque capable de les porter tous en même temps, les uns au dessus des autres, tellement je les aime. Mais finalement, j’anéantirai complètement tout les efforts que j’ai déployé en ayant voulu faire de ce modèle un vêtement pratique et rapide à enlever !

 

Tissu jersey punto milano coton noir paillettes de chez Les filles à pois
Tissu jersey coton motif pastèque bio rouge et noir de chez Les filles à pois
Tissu jacquard motif pied de poule noir et blanc de chez Les filles à pois