Emergence et réajustement

Avr 15, 2019 | 0 commentaires

photo-article-1an

Je sors de ma grotte.
Après de nombreux mois d’absence, j’ouvre les yeux à la naissance de la saison chaude. Laissons l’espace de quelques lignes pour remonter le temps.
J’ai laissé derrière moi un modèle que je n’ai pas utilisé et dévoilé.

A l’époque, je m’étais aperçue qu’il allait être difficile à être porté en hiver et j’ai préféré attendre les beaux jours pour me sentir en harmonie avec cette proposition.
Alors vous me direz que j’aurais pu avancer sur d’autres projets mais la fin d’année a été très compliquée pour moi.
J’ai voulu prendre du recul à tout ça. Je n’avais plus la force, la force intérieure qui me poussait, jusqu’alors, à continuer ma petite vie d’entrepreneuse.
Je ne suis pas de celles qui s’exposent facilement ou qui dévoilent leur vie privée sur les réseaux sociaux avec une transparence libératrice.

Il y a eu beaucoup de turbulences qui ont fait que je n’ai pas pu continuer ma douce lancée.
Aujourd’hui, c’est encore difficile et je ne pense pas retrouver toute l’aisance que j’avais pour faire grandir Plumti.lab comme je le rêvais à son origine.
Je ne le dis pas avec regret car j’ai, depuis cette constatation, pu l’intégrer dans mon esprit et naviguer avec.
Je ne suis pas en train de vous annoncer la fin de la marque car je tiens à continuer à la faire exister. Je sais que vous êtes nombreuses à apprécier son esprit et je ne peux pas vous cacher que tout ce qu’elle demande pour vivre me fait vibrer.
Elle aura, seulement, l’image d’une bébé marque qui se veut insouciante et légère, prête à proposer des patrons comme des petits cadeaux surprises auxquels on ne s’attend pas.
Son activité pour la création de nouveaux modèles sera, donc, réduite par rapport à avant. En revanche, je serai, toujours, présente pour répondre à vos interrogations, pour vous aider, vous soutenir ou vous conseiller dans vos projets et bien entendu, pour expédier les commandes des pochettes des anciens modèles.
Désormais, les patrons Plumti.lab ne seront proposés que sous format pdf pour des raisons de logistique.
Après un déménagement, j’ai dû revoir à la baisse mon espace de stockage et il va m’être difficile de continuer sur les versions papier au risque, sinon, de ne plus avoir du tout de place pour créer. Je pense que vos attentes sont nettement plus portées sur la sortie de nouveaux modèles à coudre que sur l’emballage. Et une petite souris me dit aussi, qu’après votre commande, vous êtes souvent impatientes de recevoir le petit cadeau que vous vous êtes offert, que le pdf arrive rapidement entre vos mains et que vous êtes suffisamment autonomes et débrouillardes pour vous occupez fièrement de l’assemblage des feuilles du patron.
Cependant, vous aurez toujours la chance, pour les plus classiques et collectionneuses d’entre vous, de commander les pochettes pour les patrons de la salopette Terebell, de la robe Ankaa et du body Maïa.

 

Le petit dernier

Je vous parlais d’un modèle encore secret et je profite des 1 an de Plumti.lab pour vous le dévoiler.
Il s’agit d’une blouse ou d’une robe qui se porte facilement en périodes douce et chaude.
Ample et travaillée, elle permet une liberté de mouvement et l’on imagine, facilement, la brise s’infiltrer dans ses manches ou sous sa basque.
Des plis religieuses lui apportent une petite touche sophistiquée et féminine et ne sont pas bien compliqués avec le tuto que je vous ai conçu.

Patron de couture blouse bleue nekkar

J’ai créé 4 versions qui la mettent en scène de différentes façons.
A porter avec un jean ou un pantalon slim plus habillé pour les versions chics, en version robe pour les journées chaudes, confectionnée dans des tissus aériens et même pour les fraîches soirées de l’été indien, tout est possible.
Les différentes matières que vous choisirez laisseront naître des versions toutes aussi différentes les unes des autres. Notez qu’un tissu à motif effacera visuellement plus facilement les plis et qu’un tissu un peu plus lourd ou rigide accentuera l’ampleur des manches.
Sur mes 4 versions, j’ai voulu justement vous montrer les rendus possibles pour que vous ayez bien en tête ce vers quoi votre projet peut aboutir.

 

Dans les coulisses

Avec ce patron, j’ai, tout d’abord, créé un prototype de la robe. La robe bordeaux.
Comme je vous l’ai expliqué, j’ai travaillé sur ce modèle dès l’automne dernier. La couleur m’a semblé toute trouvée.
Initialement, j’avais créé 6 plis sur le devant et le dos.
Réalisée, ici, dans un drap de laine, comme pour justifier d’un port de robe au beau milieu de l’hiver, le tissu n’est pas des plus fluides.
Souvenez-vous, je l’avais utilisé pour un manteau alors que je ne tenais pas encore de blog il y a 3 ans.

 

Du fait de sa lourdeur, j’ai revu à la baisse le nombre de plis sur la partie haute du vêtement.
En effet, ici, il n’y a pas de couture d’épaules qui délimitent les manches du devant ou du dos.
C’est une pièce intégrale qui, par le nombre de plis, augmente l’ampleur des manches.
Malgré tout l’amour que j’ai pour cette pièce un chouïa particulière, je me suis dit qu’il valait mieux que je ne sois pas trop gourmande en terme d’originalité et de tissu pour plaire aux plus nombreuses.

 

Les autres versions

À cette période, Diep de DIYdistrict m’a proposé un tissu incroyable. J’ai tout de suite craqué car il était parfait pour l’utiliser sur la blouse. 
Tissu japonais DIY DistrictT
Petit souci cependant, je me suis rendue compte que la laize de 108 cm allait me poser problème. Mais pleine de ressources, j’ai fait avec, ou plutôt sans, le métrage nécessaire (entre 124 cm de large pour une taille 34 et 140 cm pour une taille 46) pour réaliser le haut et me suis dit que j’allai vous proposer une version différente.
En totale adéquation avec le tissu traditionnel japonais, ma version bleue se rapproche de l’allure des kimonos avec leurs larges manches.
Je trouve que cette version a un visage complètement différent et vous pourrez l’adapter facilement en enlevant quelques centimètres sur la longueur des manches et en n’utilisant pas les bracelets de manche qui créent cet effet bouffant.

Les 2 autres versions sont, quant à elles, fidèles au patron final.

J’avais en stock un tissu petit pan sur lequel je lorgnais depuis des années sans avoir su quoi en faire et malgré les motifs j’ai voulu tenter l’association et voir ce que les plis allaient devenir une fois réalisés.
Tissu rouge pivoines Petit Pan
Je n’ai pas été déçue et je suis ravie que le soleil soit de retour pour pouvoir la porter car elle est parfaite pour le printemps.

Ma version noire est une version chouchou. J’avais choisi un tissu tout approprié pour la période où j’aurais voulu sortir le patron. Je l’avais imaginé glissé au pied du sapin mais les aléas de la vie ont fait que je n’ai pas pu vous permettre de jouer la mère Noël.
Delphine, de Les filles à pois, qui au passage, je ne sais pas si vous l’avez vu, a une toute nouvelle et belle identité, m’a aiguillé dans mon choix et je me suis, finalement, décidée sur une version lin noire à paillettes.
Tissu lin noir Les filles à poist
J’avais très peur de la sensibilité du tissu en ce qui concerne le froissage mais j’ai été vraiment surprise. Cette matière m’a fait revoir totalement mon jugement et mon appréciation à son sujet. Je l’assimilais à des tenues estivales complètement mémérisantes – excusez moi du terme – et je suis ravie de savoir que je peux désormais compter sur elle pour agrandir mon choix de tissus.
Cette constatation n’est, malgré tout, pas possible si l’on ne tient pas compte de son entière composition. A 45% constitué de viscose, je me suis permise de fermer les yeux (j’évite au maximum cette matière et n’en utilise plus depuis 1 an et demi), l’espace d’un projet, tellement ce tissu était doux et agréable à porter. Et chez Les filles à pois, je crois qu’il n’y a pas de question à se poser, la qualité est toujours au rendez-vous !

 

Merci du tuyau

Comme je vous le disais, je ne pouvais pas passer à côté du premier anniversaire de la marque. C’est pourquoi, pour célébrer cet évènement, je voudrai vous faire un cadeau.

Vous pourrez vous faire plaisir tout au long de cette semaine jusqu’au 25 avril 2019 sur la boutique car je vous offre :

♥︎ 15% sur TOUS les patrons pdf ou pochette en inscrivant le code promo

1ANDEJA

 

J’espère que vous accueillerez ce nouveau modèle avec bienveillance. Mon esprit est toujours tourné dans le but de vous proposer des vêtements originaux avec une touche de je ne sais quoi qui me ressemble.
Tellement consciente du marché que vous avez en face de vous, ces pièces ne sont que le reflet d’un travail fait avec amour et attention. Et malgré les petits rebondissements que peut subir la marque, j’espère vous trouver toujours aussi fidèles, ou si ce n’est pas à mes idées créatives, au moins à mes mots et à la sensibilité que j’essaie de vous transmettre au travers mes articles.