Je t’ai aperçu un jour, je t’ai observé le lendemain. Tu m’as plu.

Ta rondeur m’a charmé au 1er regard. Ton physique était alléchant. J’ai imaginé tes bras sur les miens, réchauffée par ton corps…

Malheureusement, tu appartenais à une autre, elle semblait heureuse, belle, gracieuse, tu avais l’air de la combler d’amour et pourtant je me suis dit que ça pourrait être moi. 

Tu étais devenu sa muse et tu lui as rendu hommage en te dévoilant merveilleusement avec elle.

Elle a su faire de toi quelque chose d’unique. Tu aurais pu avoir un visage banal, devenir quelqu’un sur qui on ne se serait pas retourné et passer inaperçu parmi tous tes semblables

Tu t’es paré de 1 000 couleurs mais le rose aux joues t’allait si bien. D’ailleurs, c’est ce jour là que j’ai craqué. Je n’ai pas pu résister. Je lui ai dit. À elle. À Emilie.

J’ai osé, mon attirance était si forte. Bizarrement, elle n’a rien dit. Elle m’a même laissé faire. Allez savoir pourquoi… Sans doute pour me montrer à quel point tu étais agréable. Sans doute pour me laisser voir ta beauté de l’intérieur. Celle que je ne percevais pas encore et qui allait me combler de joie en apprenant à te connaître.

J’ai essayé de te parer des plus beaux habits que j’avais. En t’attendant et en rêvant de ta présence à mes côtés, j’avais cherché comment te façonner et avais beaucoup douté. Finalement, c’est toi qui a fini par me convaincre qu’il ne fallait pas aller chercher très loin car je possédais tout ce dont tu avais besoin. Avec moi, ta silhouette s’est redessinée. Tes rondeurs ont pris de l’ampleur à mon grand bonheur mais je t’ai suggéré de te faire plus aérien, et tu l’as fait, sans broncher.

Nous avons construit notre amour, sans doutes, sans hésiter, ça s’est fait très vite. Tu étais toi, j’étais moi et nous allions être bien tous les 2.
Tu me l’as confirmé en m’épousant dignement. Ta peau était douce, ton caractère affirmé ne manquait pas de s’appaiser à mes côtés et je découvrais en toi celui qui m’avait manqué et allait me réchauffer par ces longues soirées d’hiver jusqu’à la fin de notre vie.

Tissu

Molleton gratté graphique noir et blanc de The Sweet Mercerie

Le stock est épuisé.
2 ans qu’il dormait dans mon placard !!

Taille

T.36

Modifications

J’ai redessiné le bas des manches en retouchant la largeur des plis afin qu’ils soient plus creusés une fois en volume et que les manches soient plus gonflantes.

J’ai aussi rallongé la longueur des bords-côtes pour être sûre que les manches soient bien longues. Pour les prochaines versions, plutôt que de changer les mesures de ces pièces, je pense retoucher plutôt le haut des manches et les rallonger d’environ 8 cm.

Et puis, il m’est venu l’idée d’enlever 15 cm sur la longueur
du devant et du dos pour en faire un cropped-top.
Pourquoi ?
Je n’en sais rien, surtout que je ne prêtais pas beaucoup d’intérêt à cette mode.
Après l’avoir porté plusieurs fois, et grâce à son envers doudou, il ne perd en rien son intérêt de confort et de chaleur. Cela me permet aussi de mettre en valeur des jolis tops en dessous qui sont souvent cachés en hiver.

This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

© 2017 Plumti.lab